Absence de libido, blocage sexuel et vaginites

blocage-sexuelQue vous débutiez une nouvelle relation ou soyez en couple depuis plusieurs années, le couple peut connaître une période d’absence de libido, de blocage sexuel ou rencontrer des maladies comme une vaginite.

Perte d’appétit sexuel temporaire ou blocage sexuel?

Dernièrement, après une période de célibat, l’un de mes clients rencontre enfin la femme idéale: autonome, intelligente et séduisante. L’amour naissant, l’intimité se développe mais voilà que celle-ci, loin d’être le feu d’artifice tant désiré, vous plonge dans l’eau froide, car madame perd tout appétit sexuel. L’absence de libido évoquée semble effectivement crédible. Après tout, vous êtes tellement bien ensemble…

Et la vie suit son cours. Avec le temps et les tentatives d’avoir des rapports sexuels, ceux-ci semblent moins désirés. La simulation entre en scène, accompagnée parfois de sa copine l’imaginaire pour tenter d’embellir la chose, mais rien n’y fait.  Qu’à cela ne tienne, Miss vaginite fait alors son apparition. Drôle de coïncidence que cette maladie qui débarque, semble t’il, de nulle part. Et pourtant, y aurait-il un message?

La maladie, une belle excuse?

Une sorte de mécanisme inconscient pour créer une solution, même pathologique, afin de régler ce qui semble un problème : faire l’amour. Étrange, pensez-vous? Peut-être, mais il n’en demeure que c’est brillant, dans le sens d’intelligent.

Le corps, loin d’être stupide, prouve de bien des manières différentes sa manière de répondre à nos pensées et de réagir aux conflits intérieurs que nous pouvons nourrir, au point que développer une maladie devient une issue de secours.

Que ce soit par frustration, par envie d’exercer un contrôle sur le conjoint, la parfaite excuse pour fuir sa vie sexuelle ou une forme d’auto punition par dégoût pour le sexe, la vaginite peut offrir une alternative à l’intimité implicite à la relation sexuelle amoureuse. À défaut de parvenir à affronter ses vieux démons, faire l’amour pourra alors réveiller chez une femme d’anciennes expériences relationnelles douloureuses ou abusives et la faire à nouveau souffrir.

La vaginite, reflet d’un blocage sexuel?

Quoiqu’il en soit, le blocage sexuel se cristallise. Ainsi, toute relation sexuelle sera vécue avec un certain dégoût, des peurs, de la honte, des conflits et des tabous. La perte de libido deviendra alors la première explication logique, évidente.

Les parades amoureuses de Monsieur pour séduire sa douce ne feront qu’aggraver la frustration des deux côtés. Madame finira par avoir l’impression qu’on lui force la main ce qui risque d’amplifier la difficulté à s’abandonner et créer plus d’angoisses. Tandis que son conjoint se sentira frustré, coupable et risque de perdre confiance en lui. Cette perte de virilité, du moins selon les apparences, nécessite alors une solution rapide qui ouvre la porte à la possibilité d’aventures extra conjugales, qui finissent tôt ou tard par être découvertes.

Quand amour rime avec souffrance

La souffrance provoquée par ce problème dans l’intimité du couple aura sûrement tendance à confirmer l’association entre amour et souffrance. La femme déjà bloquée sexuellement risque d’y voir une preuve de l’utilité à ne pas avoir de libido (surtout si la confiance s’effrite), ou une stratégie pour tester l’homme, se venger parfois en le menant par le bout du nez, ou d’une autre partie du corps!

Quant aux manifestations d’affection et de tendresse, celles-ci sont le plus souvent réfrénées par crainte que cela ne débouche sur un rapport sexuel. Il y a alors dissociation entre les émotions ressenties, notamment chez la femme, et les comportements, qui suscitent en général l’impression de ne plus être aimé ni désiré.

Quelles sont les solutions pour débloquer le problème?

Madame qui souffrait intérieurement de ne pouvoir garder un homme près de vous et de le rendre heureux, par peur de revivre une souffrance du passé, rappelez-vous que vous avez droit au bonheur. Tous les hommes ne sont pas les mêmes et vous pouvez goûter à une relation sexuelle épanouissante. Cela fait partie de la vie et la perpétue. Et ceci, même si vous avez déjà eu des enfants.

Cessez de croire que ce que vous vivez est normal et que vous êtes ainsi, car vous finissez par le croire vraiment et créez votre propre malheur!

A vous, Monsieur, inutile de tenter quoique ce soit. Vous ne ferez sans doute qu’entretenir ainsi le blocage de votre conjointe et augmenter le fossé déjà creusé. Exprimez davantage votre confiance par le dialogue franc et direct, mais toujours respectueux, afin de trouver des solutions. Notamment en envisageant sérieusement les avantages d’une démarche auprès d’un professionnel (sexologue par exemple). Vous pouvez également apprendre à lâcher prise sur vos blocages en lisant mon deuxième livre: L’art de lâcher prise, publié aux Editions Le Dauphin Blanc.

Apprivoiser progressivement sexualité et sensualité

La normalité ne peut être une identité utile à entretenir face à une vaginite chronique qui apparaît après les rares rapports sexuels. Il existe de nombreuses pistes à explorer, tant au niveau de la dynamique sexuelle inscrite dans le couple, que des manières et jeux pour découvrir une autre forme de sexualité, en s’appropriant sa libido progressivement, ainsi que le désir et les plaisirs possibles.

Parallèlement à une démarche pour lever les blocages affectifs, tous ces éléments peuvent contribuer, en douceur et sereinement, à reprendre contact avec sa libido afin de la vivre plus librement. Élargir sa vision de la sexualité, au-delà de l’éducation reçue, et du contexte culturel, est parfois nécessaire pour remédier à une absence de libido.

Bien entendu, il convient dans un premier temps d’éliminer toute possibilité de causes physiologiques avant de pousser plus loin la recherche vers des causes d’ordre psychologique s’il y a lieu et éliminer toute possibilité de blocage sexuel, de vaginites et d’absence de libido à ce niveau.

Commentaires

  1. Thanks! Loads of data!

  2. With thanks! An abundance of information!

Exprimez vous!

*