La peur de l’engagement: comment se motiver à passer à l’action?

motivation engagementUne personne méfiante sera amenée à percevoir des motifs justifiant sa peur de l’engagement.

Or, c’est justement cette dernière qui favorise un manque de motivation à passer à l’action.

De vraies raisons ou de fausses excuses?

Les raisons de ne pas entreprendre quelque chose sont, la plupart du temps, fausses, comme le désir de perfection à tout prix, le besoin de se sentir en contrôle de tout le processus, etc.

Or, la seule et unique chose sur laquelle nous pouvons vraiment exercer notre maîtrise, ce n’est pas sur les gens ou les évènements, mais bel et bien la disposition mentale avec laquelle nous abordons ce que nous vivons.

Renforcer sa conviction

Quel que soit le domaine où vous manquez d’engagement, professionnel, familial, amical, amoureux, communautaire, etc. … soyez attentif aux pensées qui jaillissent dans votre esprit pour ne garder, dans votre cœur, que celles qui vont alimenter émotionnellement, et de manière favorable, chacune de vos paroles et de vos actions.

Vous allez renforcer votre conviction et la confiance en votre capacité à aller encore mieux, à réussir ce que vous désirez concrétiser.

C’est peut-être cela, d’ailleurs l’engagement ultime à manifester dans la vie de tous les jours : quoi qu’il arrive, je peux conserver la maîtrise de mes pensées pour choisir le sens et l’issue que prendra chaque situation, aussi difficile soit-elle!

Surveiller les « pensées parasites »

Filtrez les « pensées parasites » que vous prenez souvent trop au sérieux, afin de ne croire que celles qui sont affirmatives, positives (mais réalistes) et stimulantes, pour favoriser le passage à l’action.

Pour les doutes, s’ils ont une utilité, alors il en découlera certains comportements préventifs. Sinon, leur inutilité est une conclusion suffisante pour les chasser de votre esprit, comme on chasse du revers de la main une poussière sur un vêtement.

Combien de temps gaspillez-vous à nourrir des idées et scénarios pessimistes? Ceux-ci ne se produiront peut-être jamais (sauf si continuer à croire que c’est ce qui va se produire!). Par contre, ils vous paralyse avant même de poser le premier pas! Trop souvent, on s’écoute de manière démesurée, laissant ainsi la porte ouverte aux inquiétudes paralysantes.

Reprogrammer sa façon de penser

Affirmer haut et fort, à chaque occasion qui s’offre à vous, la maxime suivante : « je peux ce que je veux! ».

Même si vous n’y croyez pas complètement, et ce sera sûrement le cas au début, vous ne faites qu’utiliser un processus d’intégration du cerveau pour reprogrammer celui-ci afin de modifier votre attitude et d’adopter des nouveaux comportements.

Ensuite, vous vous engagez volontairement à agir, comme si la peur n’était plus là, et en assumant que vous êtes capable de faire ce que vous voulez!

Mettre de côté les attentes

Et peu importe, dans un premier temps, que vous atteigniez votre objectif ou non. Ce qui est primordial, c’est de développer son courage à oser des situations nouvelles, à avancer et donc à affronter ses appréhensions.

En ce sens, chaque confrontation avec vos peurs sera déjà en soi un succès, celui du capitaine qui tient ferme son gouvernail malgré la tempête!

Parfois, certaines éprouvent de la difficulté à se détacher des pensées limitantes. Que ce soit parce que vous voyez les difficultés aussi grosses qu’une montagne, ou que vous ayez l’impression de vous heurter à un mur, vous êtes de toute évidence trop associé à la manière dont vous vous représentez votre défi.

Diminuer la charge émotionnelle négative de vos représentations mentales

Dissociez-vous de cette représentation néfaste, comme si vous regardiez un film devant la télévision et avec la télécommande, modifier les images. Peut-être allez-vous mettre plus de lumière, de couleurs, éloigner l’image, la mettre en noir et blanc ou ajouter une musique amusante.

Quoi que vous fassiez, transformer les représentations négatives des situations qui vous préoccupent vous aidera grandement à vous motiver à passer l’action. Essayez et vous verrez, ou plutôt vous sentirez la différence!

Renforcer une perception stimulante

Vous pourriez tout aussi bien vous fabriquer une nouvelle image, très attrayante, de ce que vous désirez et que vous substituerez à votre représentation limitante, à chaque fois que cette dernière se présentera dans votre esprit.

Et avec la pratique, cela finira par devenir votre manière d’envisager votre vie, tout en renforçant votre capacité d’action, votre confiance de façon à ce que la peur de l’engagement cède la place à la motivation.

Exprimez vous!

*