Relation Kleenex ou l’art de gérer une rupture amoureuse

relation kleenex-rupture amoureuseQue vous décidiez ou non de la rupture amoureuse, celle-ci apporte souvent des deux côtés un sentiment de tristesse, du chagrin, de la peine et un coup dur à sa confiance.

La façon dont chacun gère les doutes que suscite parfois une séparation varie selon les personnes.

Palliatifs à la peine amoureuse

Certaines vont tenter de fuir un temps leurs émotions en les noyant dans l’alcool, les achats compulsifs ou une frénésie d’activités.

D’autres préféreront se gaver de films dramatiques ou de sucreries (ou les deux!) alors que certains chercheront à se remettre en couple.

Il se peut que vous préfériez multiplier les aventures, à la recherche de sensations intenses, mais dépourvues d’attache.

Aussitôt séparé, aussitôt en relation?

A ce qu’il parait, environ 80 % des hommes récemment célibataires ont tendance à s’engager dans une nouvelle relation environ 4 mois après leur dernière séparation alors que les femmes demeurent seules plus longtemps.

Sans avoir pu vérifier ces chiffres, on peut malgré tout s’interroger sur la valeur de ce nouvel amour : s’agit-il d’une relation de transition (un clou en chasse un autre, ça aide à oublier la personne fréquentée), d’une relation qui n’a rien à voir avec la précédente ou d’une relation kleenex qui permet de moucher sa peine?

Difficile à dire du premier coup d’œil, pensez-vous? Je n’en mettrai pas ma main à couper au feu pour autant!

Qui sert de Kleenex à qui?

Prenons un exemple. Il y a quelques mois, je suis invité à participer à des méditations dans un groupe. Curieux, je vais voir de quoi il en retourne au moins deux fois pour me forger mon opinion. Pratiquant la méditation Vipassana depuis plusieurs années, l’intérêt de partager avec d’autres me plaît bien.

Je me retrouve donc parmi un groupe d’environ 5 personnes qui s’accordent pour commencer un moment de partager sur leurs dernières péripéties. L’un des participants exprime sa grande tristesse et son tourment émotionnel suite à sa séparation d’avec la mère de leur petite fille.

Sa peine et son mal-être sont aussi visibles que le nez de Cyrano de Bergerac! Après ce tour de table, nous méditons puis concluons rapidement avant de nous séparer.

Environ deux mois plus tard, je participe à nouveau à cette rencontre informelle. Les mêmes personnes sont présentes et, comme la fois précédente, un temps est consacré pour partager son état émotionnel du moment. Le même homme prend alors la parole.

Il a visiblement maigri et son expression reflète toujours une peine, mais surprise, il nous apprend qu’il est fou en amour depuis un mois, même s’il aime encore sa dernière partenaire! Je ne vous cacherai pas mon étonnement.

Est-ce vraiment de l’amour? Ce n’est pas à moi d’en juger! Est-ce de la dépendance affective? Possible. S’agit-il d’une relation Kleenex? Son langage non verbal nous donne la réponse, tout comme son verbal! Peut-il en être de même pour sa nouvelle partenaire?

On est tous les deux des kleenex?

Il m’est arrivé de rencontrer en consultation des clients qui amorçaient une nouvelle relation avec une personne également séparée depuis peu.

Les deux se rejoignent dans leur chagrin, se trouvent des points communs, se réconfortent mutuellement parfois et se comprennent dans leur sentiment de solitude, de déception et dans leur besoin de réconfort.

S’agit-il d’amour? L’avenir le dira, mais dans un premier temps, il y a fort à parier qu’il s’agit là aussi d’une relation Kleenex réciproque où chacun sert de mouchoir à l’autre!

Que se passera-t’il après les larmes?

Une nouvelle histoire d’amour ou une séparation avec réapparition d’un sentiment de solitude et d’une angoisse latente?

Parfois, c’est l’issue que prendra cette récente relation qui permettra de faire les prises de conscience qui s’imposent pour combler ses vides intérieurs autrement.

A chacun sa façon de gérer une rupture amoureuse, du mieux qu’il peut, en tentant à travers elle d’éviter de refaire des choix qui n’apportent rien de bon, et de ne plus utiliser l’autre comme d’un mouchoir si c’est le cas ou de se bercer d’illusions afin d’éviter de passer sa vie à se moucher pour gérer une rupture amoureuse!

Commentaires

  1. Trudy a écrit :

    All things codidneres, this is a first class post

  2. Jacquet a écrit :

    Autrement dit : la personne quitte un tiers, choisit un autre pour combler le manque, et finit par rapidement rompre après une prise de conscience, pour à nouveau retomber dans cet état de manque (provoqué ou non par ce nouveau partenaire)… Dans les deux cas, faut tout simplement arrêter de se mettre en couple pendant un certain moment.

  3. Bergey a écrit :

    Pour ma part….je viens de me rendre compte que j ai servi de relation kleenex a un homme qui etait en couple…il est venu vers moi pour combler son mal etre…il etait bien content de nos echanges et cela a dure plusieurs annees me pretendant que j etais importante et m a bien fait comprendre (sa femme ayant eu vent de notre relation) qu il etait mal mais n avait pas envie de perdre ses enfants et voila qu il y a 2 ans…il a rencontre une demoiselle de l age de sa femme (9 ans de moins que lui)…et alors qu il devait epouser sa compagne…tout a bascule…il s est marie pour mieux divorcer 9 mois plus tard…et n ayant ses enfants qu un week end sur 2 et pour continuer sa relation avec la demoiselle et le mettre en avant..et bien moi…des sa separation avec sa femme…il a fait pareil avec moi . Depuis.. il me nie .me rejette comme si je n avais jamais existe ..mais il etait tres content de ma presence quand ca n allait pas avec sa femme et bien evidemment, il m a toujours cachee et ne m a jamais autorisee a faire partie de ses amis. Bref je n ai ete pour lui qu un bouche trou et un kleenex …

Exprimez-vous !

*