Pyroluria, un dérèglement du métabolisme qui cause de l’anxiété?

PyroluriaDernièrement, une de mes clientes m’a partagé certaines recherches qu’elle a effectuées à propos d’un dérèglement du métabolisme pouvant causer de l’anxiété.

Après quelques vérifications de mon côté, j’ai découvert plusieurs sources anglophones parlant de cette condition. Voici donc quelques informations qui m’ont été partagées afin que vous puissiez en prendre connaissance dans la langue de Molière!

Qu’est-ce que la Pyroluria?

Selon le Docteur Bonnet, il s’agit d’un dérèglement du métabolisme qui cause de l’anxiété. Avec ou sans condition de Pyroluria, si vous vivez une hausse de stress dans votre vie en lien avec le travail, vos finances, vos relations, un déménagement, etc. … il en résultera des réactions chimiques qui vont contribuer à baisser considérablement les stocks de vitamines B6 et de zinc. Cette baisse a deux conséquences :

  • Une accumulation de cuivre
  • De l’anxiété et des sautes d’humeur qui peuvent devenir chroniques (tension intérieure, peurs inexplicables, pleurer sans raison, hallucinations, colère ou réaction exagérée, etc. …)

Rappelons ici que la vitamine B6 et le zinc sont essentiels dans les processus du système nerveux qui gère notamment la peur, les émotions, le stress et les réactions en lien avec les évènements de la vie.

La Pyroluria, une condition génétique

Dans les années 50, le Docteur Abraham Hoffer à découvert que la Pyroluria est une condition génétique qui s’exprime ou non selon les individus. Cela s’exprime chez les personnes concernées par un état biochimique particulier caractérisé par un niveau de B6 et de zinc très bas quasiment en permanence. Or, sans une quantité adéquate de cette vitamine, le corps n’est plus capable de convertir le tryptophane en sérotonine ce qui peut contribuer au développement de nombreux troubles mentaux, comme l’anxiété et la dépression.

A propos du zinc, celui-ci régularise le système immunitaire, mais aussi les mécanismes des cellules et des tissus et joue un rôle dans certaines pathologies neurologiques et endocriniennes.

Ainsi, en période de changement stressant, un abaissement supplémentaire de B6 et de zinc peut déclencher des crises de panique et une anxiété chronique. L’individu vivant ce déficit semblera alors beaucoup plus fragile, peu résilient, souvent « plaignard », désorganisé alors qu’en fait, ces difficultés d’adaptation comportementale auraient pour cause une condition biochimique déficiente et non un problème de santé mentale.

Comment savoir si vous avez la Pyroluria?

D’après mes recherches, il suffit de demander une analyse d’urine pour connaître votre taux de Pyrroles.

Il semble que les gens atteints de Pyroluria connaissent sporadiquement des phases de baisse de morale, d’anxiété et de désorganisation et des périodes plus harmonieuses. Il peut également y avoir une consommation en hausse des sucres et des problèmes reliés aux histamines se traduisant par une sous ou sur production.

L’alcool, une béquille néfaste

Comme bon nombre de personnes vivant de l’anxiété, chacune trouve un palliatif pour réduire sa nervosité. Que ce soit l’alcool, les drogues, ou le sexe, sachez que l’alcool, bien qu’il soit un puissant anxiolytique à court terme contribue à diminuer la quantité de B6 et de zinc et provoque un stress supplémentaire sur le système nerveux. Une consommation exagérée contribuerait donc à créer un cercle vicieux où l’alcool amplifie la carence.

Les solutions!

Il est possible de se débarrasser des problèmes liés à la Pyroluria par une combinaison d’action visant à améliorer votre hygiène de vie, à suivre une thérapie cognitivo comportementale pour apprendre des outils de gestion du stress, à consommer des suppléments de vitamines et minéraux ciblés.

Pensez malgré tout à vérifier par une analyse d’urine si c’est bien cela dont il s’agit.

Le principal étant d’avoir une alimentation plus riche en B6 et en zinc pour diminuer l’anxiété causée par la Pyroluria.

Exprimez-vous !

*