Lâcher prise pour se libérer du stress

Qui n’a pas rêvé un jour de lâcher prise pour se libérer du stress des problèmes qui s’enchaînent dans la vie? Que faire, alors que ce qui semblait sous contrôle part à la dérive?

Qui n’a pas admiré dans son entourage une personne autour de soi capable de dépasser ses angoisses alors que la maladie s’abat sur elle, qu’elle apprend son licenciement ou tout autre mauvais coup du destin?

Quelle est donc la clef permettant d’ouvrir la porte du calme et de la détente, de la confiance face à l’incertitude et l’adversité pour que les difficultés glissent sur soi comme la pluie sur un parapluie?

Le Lâcher prise, un art de vivre

Pour cultiver cette philosophie du bonheur, toute personne désirant se détacher de ce qui la fait souffrir aura besoin de nourrir une ouverture d’esprit. Éviter de vivre dans un état d’esprit étriqué, de coller des étiquettes sur toutes les personnes et situations permettra de trouver la meilleure façon possible d’envisager autrement ce qui ressemble à un problème.

Quand bien même le sens de ce défi ne saurait être perçu et compris rapidement, il conviendra de garder présent à l’esprit qu’il y a sûrement un aspect positif ou enrichissant d’être confronté ainsi à cette situation. Le fait d’en ignorer le sens ne doit pas s’avérer être un frein à son bonheur, mais une sorte de catalyseur au désir de vouloir justement trouver le trésor qui s’y cache. Cela peut prendre du temps pour le découvrir, le temps d’accepter que la vie nous pousse dans une autre voie, le temps de composer avec de nouvelles limites, etc.

Lâcher prise, c’est accepter

De même, le désir souvent très fort que la réalité soit différente ne constitue en aucun cas la preuve que l’on a raison et que l’on sait ce qu’est la vie dans tous ses mystères. Justement, lâcher prise consiste à sortir du cadre dans lequel on cherche à vivre son existence et à se définir en tant qu’individu. En abandonnant son désir que sa vie soit exactement telle qu’on l’imagine, on s’épargne bien des souffrances et on s’ouvre à de nouvelles expériences.

Au lieu de stresser, d’angoisser pour le futur, on entre dans l’humilité d’être une personne qui cherche à trouver le bonheur non pas dans la satisfaction incessante de ses désirs, mais plutôt en composant avec les circonstances, en les acceptant pour créer son bonheur au mieux des possibilités qui s’offrent à vous.

Un soulagement de la souffrance

Le lâcher prise constitue ainsi une façon de tendre vers le bonheur lorsqu’on ne peut combler certains désirs. Elle est la solution à une souffrance et un stress découlant de situations qui échappent à son contrôle et qui risque de compromettre vos chances, vos capacités et votre confiance sans que cela soit fondé.

Il s’agit d’accueillir davantage la vie comme elle vient, de s’y adapter quand le virage sur la route vous conduit dans une direction différente de celle qui était prévue. Et si vous manquez d’inspiration, n’hésitez pas à en cherchant dans mon deuxième livre: L’art de lâcher prise, aux Editions Le Dauphin Blanc.

A partir du moment où vous restez intègre envers vous-même, que vous demeurez honnête et à l’écoute de vos valeurs, vous finirez par trouver quelle attitude et décision adopter dans une profession ou une relation qui ne vous convient plus, face à une maladie qui menace ce que vous avez construit, etc.

En lâchant prise, vous vous libérez du stress pour mieux construire votre bonheur avec ce qui s’offre à vous tout en avançant pas à pas, au lieu que ce soit en fonction de ce que vous vous attendez à trouver en route.

Commentaires

  1. Il est dur de lâcher prise comme vous dite. C’est quelque chose que beaucoup de gens ont dû mal à faire au cours de leur existence… J’étais une stressée de la vie et c’est petit à petit, grâce à une aide extérieure qui est mon coach de vie, que j’ai réussi à surmonter tout ce stress en moi ! Pas simple faut dire de le faire soi-même !

Exprimez vous!

*