Et si réussir sa vie n’est pas ce que nous pensions?

Il est dans la nature humaine de nourrir des rêves, de souhaiter accomplir certains projets, de vouloir réussir sa vie. Les motivations peuvent être différentes d’une personne à l’autre. Tandis que certains recherchent la reconnaissance et la gloire, d’autres sont en quête d’un accomplissement personnel, chacun à sa propre définition de ce que signifie la réussite.

En quoi cela consiste-t-il?

Pour faire une réponse courte : nous aspirons tous à être heureux. Certains y parviennent mieux que d’autres. La réussite est souvent synonyme de bonheur, mais parfois, elle prend toute la place dans nos pensées, dans nos désirs au point de nous aveugler. On finit par croire que notre bien-être dépend absolument de l’obtention de ce que l’on convoite. On calme son anxiété en se disant que l’on sera heureux plus tard, quand on obtiendra ceci et cela, une fois à la retraite, libre de son temps et sans contraintes. Qui ne connaît pas dans son entourage une personne tenant ce genre de discours : « encore quelques années avant d’être à la retraite et je pourrais …. » Et si vous ne pouvez pas faire ce pour quoi vous avez tant attendu?

Suis-je malheureux?

Se poser cette question, c’est ouvrir son esprit à une autre façon de construire son bonheur. C’est refuser de le remettre à plus tard et de se consoler d’un avenir hypothétique. Cela implique également de faire face à ce qui nous déplait maintenant, à notre inconfort pour tenter de composer avec, de trouver des solutions, de réussir à être heureux maintenant malgré tout, autant que l’on est capable d’y parvenir compte tenu des difficultés.

Conception du bonheur

Ce n’est pas facile de remettre en question sa conception du bonheur, et des ingrédients qu’on croit avoir besoin pour y parvenir. Cela demande de commencer par soi, de se faire la promesse par exemple de modifier des comportements nuisibles, d’améliorer sa façon de penser, de croire davantage en soi, de porter plus attention à des détails de son quotidien qui sont sources de satisfaction. C’est dans l’intention de susciter une réflexion bénéfique que le livre « La Promesse » (Ed. Le Dauphin Blanc) vous invite à explorer votre conception du bonheur. A travers une histoire inspirée de faits vécus, ce récit vous aidera à mieux définir ce dont vous avez vraiment besoin pour être heureux. N’est-ce pas cela, réussir sa vie?

Commentaires

  1. Chouchou a écrit:

    Merci pour ce post, cela tombe à pic pour moi!!!!
    Une fois un coup de foudre amical me disait écoute ton corps et fais au mieux!
    Ces paroles retentissent encore en moi comme un échos…d’autant plus que ce corps parle et souffre.
    Mais mon bonheur dépend en ce moment d’un corps fort pour réussir dans un nouveau projet de vie professionnel…et demain?
    Le bonheur est là ou on ne l’attend pas je pense. Tel un édifice ou chaque jour les pierres de son âme viennent l’ériger.Encore faut-il pouvoir voir au delà des difficultés et des épreuves que la vie nous inflige. L’école de la vie…
    Le bonheur est simple, il se saisi à chaque instants

Exprimez-vous !

*