Suivre le courant, ça aide à relaxer!

suivre le courant aide à relaxerNous avons sûrement presque tous connu dans nos vies une période où rien ne va plus et dans laquelle nous ne parvenons pas à relaxer en suivant le courant de la vie. Vous savez, ce genre de moment où l’on a beau forcer, pousser, s’acharner, lutter, les résultats n’y sont pas. Pire, même, on dirait qu’au lieu de parvenir à avancer, on recule. Pourquoi tant d’efforts, tant d’énergie à vouloir autant que les choses soient autrement que ce qu’elles semblent être?

Refuser ce qui est

Lorsque les évènements, selon ma perception, s’obstinent à ne pas s’orienter vers la réalisation d’un projet qui me tient à cœur, il est tentant de vouloir remonter le fleuve à contre courant. C’est parfois plus fort que soi, d’autres fois, on en a décidé autrement. Pourtant, avec un peu de recul, on peut réaliser plus facilement que la manière dont on s’imagine que notre vie devrait prendre forme nous amène à résister aux évènements, au lieu de nous aider. Qu’est-ce qui nous fait croire que la vie devrait se passer autrement?

Ce n’est pas couler dans le béton

L’intensité de ce que l’on désire peut nous amener à perdre toute ouverture face aux nombreuses possibilités de concrétiser nos rêves. On pense que cela doit se passer d’une certaine manière, et du coup, on se met des œillères. Pourtant, il existe d’autres avenues que nous n’avions le plus souvent même pas imaginées. La seule barrière qui se trouve entre elles et nous, c’est sans doute la rigidité qui s’installe en affirmant comment cela doit se passer.

Au lieu de limiter sa créativité dans des termes absolus, définitifs ou catégoriques, il est plus agréable de les assouplir en s’exprimant davantage au conditionnel. Les expressions telles que: «il faut absolument, je dois, je veux» peuvent alors se transformer en : «Ce serait peut être bien, j’ai l’intention de, j’aimerai, etc.…» Essayez, vous sentirez la différence en vous.

Concrètement, cela implique que la prochaine fois que votre vie prend une tournure inattendue, souvenez-vous que vous pouvez rester camper sur votre vision de comment cela doit être ou bien, vous pouvez tenter de développer une attitude plus naturelle, simple, fluide et adaptable ou, en d’autres termes, faire preuve de plus de résilience.

Trouver en soi la force de lâcher prise

Peut être même qu’il est vous déjà arrivé, une fois rendu dans une impasse, de décider par découragement et par épuisement, de laisser tomber, de lâcher, et qu’advienne que pourra! C’est à ce moment-là qu’étrangement, la situation s’est réglée, qu’une solution insoupçonnée est sortie de l’ombre. Trouvez dans votre passé un souvenir comme celui-là.

Vous remarquerez qu’au lieu de forcer, de vous obliger à, vous avez su adopter une attitude plus naturelle, simple, détendue qui vous a permis d’obtenir en fin de compte de bien meilleurs résultats qu’en essayant peut être d’épater la galerie, de vous montrer plus intelligent, meilleur que les autres (sans compter toute l’anxiété qui en découle).

Parfois, il est préférable et plus pertinent de prendre la vie pas à pas, comme elle vient, tout en gardant le cap. À mon sens, c’est cela suivre le courant.

Se recentrer sur soi pour retrouver calme et détente

En fait, il s’agit de se sentir centré et intègre, de demeurer pleinement et totalement détendu, plutôt que de devenir prisonnier de son mental en élaborant des plans plus que nécessaire, et en cherchant à deviner comment l’avenir va se dérouler. C’est en étant simplement soi-même que l’on peut vraiment ressentir une paix et un bonheur intérieur complet, que l’on peut se laisser aller. Tout dépend de votre angle d’approche.

Beaucoup de gens expérimentent rarement ce genre de moment. Cela peut être en haut d’une montagne, en observant un coucher de soleil, en se perdant dans l’horizon, endroit où la mer et le ciel se confondent, etc. … on ressent alors une harmonie particulière, comme si toute dualité en soi avait cessé, un bref instant, qui pourtant semble durer une éternité. Les occasions de les goûter sont pourtant nombreuses et peuvent se rencontrer aussi bien en contact avec la nature que dans une activité banale du quotidien. Là encore, tout dépend de ce sur quoi nous orientons notre regard. La qualité de ce moment en sera d’autant plus joyeuse que vous êtes totalement présent à ce que vous faites.

En d’autres termes, au-delà du résultat, de l’importance que l’on accorde à son désir, il convient d’apprendre à s’en détacher quelque peu, à ne pas uniquement le voir et d’ouvrir ses œillères.

Développer des moments de détente

Que diriez-vous de profiter des prochaines semaines pour chercher à créer dans votre vie des moments comme ceux décrits ci-dessus? Prenez conscience des quelques secondes qui précèdent cet état d’être pleinement soi. Dans quel état d’esprit êtes-vous? Comment sont vos pensées? De quelle manière respirez-vous? Qu’est-ce qui vous a fait sortir de cet état? Apprenez à développer une attitude plus fluide vous aidera à suivre plus facilement le courant de la vie tout en étant plus relaxé.

Exprimez-vous !

*