Soigner l’anxiété avec des médicaments ou pas?

anxiété et médicamentsRares sont les clients que je rencontre dans mon bureau à qui l’on n’a jamais prescrit de médicaments pour soulager leur anxiété. Ils sont tout aussi rares à les accepter de bon grès, pour différentes raisons et en désespoir de causes. Que choisir lorsque vous souffrez tellement dans votre quotidien que vous ne parvenez pas plus à conserver une qualité de vie toute légitime?

Votre médecin: un allié

La réponse est souvent du cas par cas et bien que les médecins aient la prescription facile, ils sont les seuls habilités à se prononcer, avec vous, sur la question. Alors, que vous décidiez d’en prendre ou non, l’automédication est vivement déconseillée, car elle comporte des risques réels. Mieux vaut jouer cartes sur table et exprimer ouvertement vos attentes, vos doutes et vos besoins face à une éventuelle médication.

Nul n’ignore les effets secondaires fréquents que peut provoquer un traitement, mais chacun réagit à sa façon aux petites pilules. Il n’y a donc rien de honteux ni de fou à tenter de soulager une période difficile par une prise de médicaments. Restez toutefois conscient que ces derniers vont seulement estomper vos symptômes, sans pour autant faire disparaître les causes de vos angoisses.

Ainsi, cela ne risque pas de devenir une béquille dont vous resterez dépendant jusqu’à la fin de vos jours!  Quand on se casse une jambe et qu’on veut continuer à marcher, on utilise une troisième patte. Il en est parfois de même avec nôtre cerveau!

Quelques alternatives aux médicaments

Bien sûr, il existe plusieurs formes d’anxiété. Des gens ayant des tensions normales à modérées face au stress de la vie peuvent parfaitement les enrayer par toutes sortes de techniques (yoga, méditation, sport, auto-hypnose, relaxation, etc. …). Il n’est pas donc nécessaire comme première solution de se tourner vers la médication.

Privilégiez une remise en question de vos habitudes de vie et réajustez le tir en conséquence. Il convient de reconsidérer pour commencer votre hygiène de vie et de faire un bilan complet de vos habitudes pour éradiquer au maximum celles qui peuvent vous nuire.

Avec un minimum d’écoute, il est tout à fait possible de savoir ce qui nous convient bien ou pas. Si vous manquez d’inspiration, n’hésitez pas à vous référer à mon livre «L’anxiété, comment s’en sortir», aux éditions Le Dauphin Blanc. J’y parle notamment de l’importance de la préparation au sommeil pour réduire l’insomnie. Vous pouvez également consulter un professionnel qui vous guidera et vous outillera pour parvenir à mieux gérer les défis que vous avez à relever.

Anxiété chronique et aiguë

En revanche, pour des troubles anxieux plus sévères, une médication peut se révéler réellement bénéfique. Il se peut que vous ayez besoin de vous rassurer en reprenant connaissance des effets et du fonctionnement des médicaments que votre médecin vous recommande.

Il est parfois bien difficile de s’y retrouver tant l’information fourmille un peu partout. C’est pourquoi j’ai consacré un chapitre complet dans mon livre, en collaboration avec le docteur Édouard Beltrami, médecin psychiatre et professeur honoraire à l’Université du Québec à Montréal afin que vous puissiez connaître l’heure juste et prendre une décision éclairée.

Bien choisir son médicament

Quelque soit votre choix :

  • suivre un traitement anxiolytique ou des antidépresseurs,
  • refuser la solution que vous propose la médecine traditionnelle,
  • consulter un spécialiste (médication et thérapie sont souvent complémentaires)
  • ou simplement garder un médicament à porter de mains en cas de crise de panique (dont les symptômes font penser à une crise cardiaque, rien de moins),

ce choix doit répondre à la question : « pourquoi prendre des médicaments? » et doit vous apportez un soulagement concret de la douleur ressentie.

Si votre souffrance est telle que vous ne parvenez plus à fonctionner dans votre quotidien, il n’y a aucune honte à atténuer les symptômes de l’anxiété à l’aide de médicaments afin de faciliter une démarche de travail sur soi et trouver des solutions durables.

Exprimez-vous !

*