Le serrement de dents ou bruxisme

serrement de dentsEn temps normal, lorsque nous n’avons pas à faire fonctionner nos mâchoires pour mastiquer, la bouche demeure au repos et les dents ne sont pas en contacts, mais parfois, le stress présent conduit au bruxisme ou serrement de dents.

La pression ainsi exercée durant la journée ou/et le sommeil, sollicite plus que nécessaire les muscles masticateurs et endommage l’émail des dents.

Causes et conséquences du bruxisme

Dans la plupart des cas, un excès de stress et une mauvaise gestion de son anxiété sont à l’origine du bruxisme. Il en résulte différentes douleurs souvent inconfortables telles des maux de tête, des épaules tendues, une nuque raide, des acouphènes, un déséquilibre de la posture, sans oublier une usure anormale de l’émaille des dents, une sensibilité parfois plus accrue au chaud ou au froid, et même des maux de dos.

Selon Jean-Marie Landouzy, ostéopathe et auteur de: « Mal de dos, Mal de dents » : « une occlusion perturbée ou malocclusion [c’est à dire l’état fermé des mâchoires], serait ainsi en cause dans 35 % des cas de mal de dos ».

Solution pour le serrement chronique des dents

Dans les cas de bruxisme chronique entraînant des douleurs névralgiques, des torticolis récurrents, des vertiges, il conviendra également de traiter ses douleurs pour favoriser le relâchement des muscles des mâchoires. Ces douleurs peuvent d’ailleurs être les conséquences du syndrome de déficience posturale.

Si tel est le cas, à l’heure actuelle, un traitement très efficace existe. Pour en bénéficier, il convient de consulter un ophtalmologiste formé à la Posturologie de Lisbonne. Le port de lunettes à prismes permettrait de corriger un grand nombre de problèmes liés à la posture.

Quoi qu’il en soit, il s’agit donc le plus souvent d’un réflexe inconscient, mais dont les dommages sont facilement identifiables. Ceux et celles ayant tendance à mâcher souvent de la gomme, le bout d’un stylo, à se ronger les ongles, à se pincer ou se mordiller les lèvres, la langue ou les joues à l’intérieur de la bouche peuvent cependant réaliser plus facilement les comportements à modifier pour préserver leurs dents.

Bruxisme nocturne

En revanche, dans le cas d’un bruxisme nocturne, il est plus difficile de transformer rapidement la prise de conscience en de nouvelles résolutions. Tout en effectuant un travail sur soi, il sera sans doute indispensable d’utiliser un appareil dentaire fait de plastique dur, appelé gouttière.

Celle-ci épouse votre dentition et se porte en général sur la partie supérieure de la mâchoire afin d’absorber et d’amortir la pression exercée.

Remarquez qu’on peut aussi bien porter la gouttière de jour comme de nuit, selon les cas, toujours dans l’objectif d’empêcher tout contact entre les dents supérieures et inférieures.

Interprétation du bruxisme

Il peut être également intéressant de s’aventurer dans des interprétations à l’apparence simpliste, en analogie avec la fonction même des mâchoires, pour tenter de prendre conscience ce que le bruxisme peut signifier dans sa vie.

Ainsi, peut-être serait-il bon de se questionner sur :

Qu’est-ce que vous refusez de lâcher?

Qu’est-ce que vous gardez à l’intérieur et ruminez?

De quoi avez-vous peur qui vous empêche de vous ouvrir davantage?

Que refusez-vous de laisser entrer dans votre vie?

Résistez-vous à quelque chose, à quelqu’un qui vous semble toxique? Une situation indigeste qui vous fait serrer des dents?

Exprimez-vous !

*