Avoir les nerfs à fleur de peau

nerf fleur de peauCette expression française, dont les origines remontent au milieu du XIVe siècle signifie, comme vous le savez sûrement, avoir les nerfs à la surface de la peau.

Cette vive sensibilité aux évènements conduit souvent à réagir de façon rapide, excessive et brutale à toute situation perçue comme une agression.

Nombreuses en fait sont les expressions figurées de ce style: être à bout de nerfs, avoir les nerfs à vif, mettre les nerfs à quelqu’un, avoir les nerfs en boule, avoir les nerfs en pelote, pour ne mentionner que cela.

Mais quels sont les facteurs physiques et psychiques favorisant cet état de grande nervosité?

Voici quelques facteurs physiologiques

Hypertension

Une pression artérielle trop élevée peut résulter d’une période où l’anxiété prédomine et amène l’organisme à accélérer le rythme cardiaque.

Le Dr Brian Baker, chercheur et porte-parole de la Fondation des maladies du cœur suggère donc : « de mesurer régulièrement la tension artérielle chez les personnes souffrant de troubles de l’anxiété et de recommander une thérapie incluant la gestion de l’anxiété ».

Bien entendu, l’hypertension peut résulter de nombreux facteurs, dont les antécédents familiaux d’hypertension. Consulter un médecin s’avère donc primordial.

Fatigue

Une anxiété chronique stimulant trop fortement et longuement le cœur peut contribuer à détériorer la santé cardiaque, apportant un sentiment de fatigue générale. De mauvaises habitudes de vie peuvent également abonder dans ce sens (manque de sommeil…).

Hygiène de vie

Une mauvaise alimentation, pauvre en aliments frais, en fruits et en légumes, et riche en aliments transformés, salés (charcuteries…) en sucre (boissons gazeuses, trop de pâtisserie, etc.), ainsi que le manque d’activité physique peuvent affaiblir la capacité de l’organisme à s’adapter à de nouvelles situations stressantes.

Le café, l’alcool, le tabac et la consommation de drogues sont tout aussi dommageables et forcent l’organisme à fonctionner à un rythme non naturel.

Boire beaucoup d’eau pour faire travailler les reins aidera à régulariser la pression artérielle. De même, des exercices de respiration et de relaxation compléteront le tout. La méditation est également reconnue pour ses effets apaisants sur les rythmes cardiaques et cérébraux.

Vous pouvez également soulager votre anxiété en utilisant les plantes médicinales.

Au niveau psychologique

Les facteurs influençant l’anxiété sont légions et la liste suivante n’est qu’une ébauche vous offrant des pistes de réflexion.

Le langage intérieur

–          Évitez d’être trop dur avec soi-même et faites preuve de plus de tolérance.

–          Éviter d’utiliser les tournures du type : il faut absolument que… je dois….

–          Confronter ses peurs en utilisant son rationnel

Attitude/philosophie de vie

–          Apprendre à se respecter

–          Savoir dire non

–          Définir ses priorités

–          Apprendre à déléguer

–          Développer le lâcher-prise

–          S’accorder des moments de détente et de repos

–          Organiser son temps

–          Développer l’optimisme

–          Rire (de soi, de la vie…), s’amuser

Et surtout, si vous sentez que vous allez « péter les plombs » car vous avez les nerfs à fleur de peau, coupez le courant avant de disjoncter ou offrez-vous un coaching!

Exprimez-vous !

*