Diminuer son stress en maîtrisant mieux ses pensées

diminuer son stress en maîtrisant ses penséesTout au long de la journée, notre cerveau n’a de cesse de véhiculer des idées, des négations, des jugements, des doutes, des inquiétudes.

Face à ce bouillonnement insensé, il semble souvent impossible de parvenir à maîtriser ses pensées pour diminuer son stress.

Heureusement, il nous arrive aussi de nourrir des pensées affirmatives, valorisantes, positives et constructives, des désirs, des rêves, des espoirs, des encouragements.

Esprit dispersé et vagabond

Quand on y réfléchit un instant, il semble incroyable d’imaginer que bon nombre des actions posées dans la journée se font dans un état d’esprit si peu concentré et souvent distrait par ce qui nous habite. La qualité des résultats obtenus est logiquement fonction de l’état d’esprit dans lequel nous agissons.

La science nous apprend que dans une journée, environ 63 000 pensées traversent l’esprit humain!

De combien en avons-nous conscience?

Manque de concentration

Il me semble que cette question soulève l’importance de la volonté de se concentrer, c’est-à-dire d’utiliser volontairement, en faisant un effort soutenu, sa concentration pour porter attention aux idées qui nous traversent l’esprit.

Ainsi, il sera possible de choisir celles qui nous sont vraiment utiles de celles qui nous éloignent de nos buts. N’est-ce pas en développant l’habitude de porter son regard vers ce qui se passe dans son mental, que se trouve le réel pouvoir de maîtriser la façon dont nous faisons face aux évènements extérieurs, du mieux que nous le pouvons?

Un peu comme l’organisme s’habitue, à force de répétition et de persévérance, à se lever très tôt le matin, ou à s’entraîner physiquement trois fois par semaine, il est possible d’améliorer la maîtrise de ses pensées par une pratique quotidienne.

Apprendre à utiliser les capacités du cerveau humain

À chacun de trouver la façon de procéder qui lui convient le mieux. L’idée n’est pas de devenir un moine et de passer sa vie à méditer, mais d’avoir la curiosité de découvrir ce que 15 min par jour, durant un mois, à observer ses pensées peuvent apporter comme bénéfices.

Parfois, dans les périodes plus angoissantes de transition, il est particulièrement difficile de ne pas se laisser submerger. Tel un arbre déraciné, le vent vous ballotte à sa guise et selon ses humeurs, vous fait perdre contact avec votre confiance, avec le chemin que vous décidez de prendre et ce qui donne du sens à votre vie.

Une boule à l’estomac ou à la gorge apparaît, une fatigue s’installe, une nervosité générale vous amène à réagir agressivement au moindre irritant. Le fait est que, tout au long de la vie, des obstacles seront présents. Parfois, ils seront perçus comme de nouveaux défis permettant d’exercer ses capacités et d’autres fois, ils représenteront un mur douloureux.

Trouver différents points de vue

Selon la manière dont nous nous représentons la situation, du choix que nous faisons, découlera une série de comportements. Dans ces moments-là, choisir de garder ses pensées orientées vers son but peut être d’un puissant secours pour ne pas laisser les pensées anxiogènes prendre le contrôle de votre esprit.

Si vous avez développé l’habitude de maîtriser votre mental en orientant régulièrement votre conscience sur ce qui se passe en vous et les idées qui vous traversent l’esprit, vous serez alors mieux à même de ne pas sombrer dans ce chaos mental. Il vous sera plus facile de continuer à orienter vos pensées vers vos priorités, de garder la maîtrise de ce qui se passe en vous (Voir mon livre numérique).

Pour développer des comportements sains

En utilisant notre capacité à choisir la direction que nous donnons à nos pensées, nous finissons par instaurer des façons d’être et d’agir plus sereines face aux évènements.

Si notre réaction ne nous donne pas le résultat escompté, alors on peut y voir l’occasion de remettre en question la manière dont nous fonctionnons, dont nous pensons, afin d’en développer une autre plus efficace.

Plus que toute autre espèce vivante, nous avons la merveilleuse capacité de choisir. Nous pouvons au moins décider de ce que nous pensons, même lorsque d’autres choix semblent ne pas s’offrir à nous. Se questionner sur les moyens à votre disposition pour mieux maîtriser vos pensées pour aidera à trouver comment diminuer votre stress dans l’atteinte de vos objectifs.

Commentaires

  1. Bonjour Laurent,

    j’ai déjà lu beaucoup de lignes sur la pensée et les fantastiques pouvoirs de notre cerveau.

    Une fois encore, cependant tu nous enrichis. J’ai beaucoup aimé;
     » Dans ces moments-là, choisir de garder ses pensées orientées vers son but peut être d’un puissant secours pour ne pas laisser les pensées anxiogènes prendre le contrôle de votre esprit.  »

    Je te souhaite une excellente journée,
    Albin

Exprimez vous!

*