Chronique de Pascale Piquet

sur le livre L’anxiété comment s’en sortir

L’anxiété frappe de plus en plus de personnes: ça commence par un inconfort de vie, puis une insatisfaction chronique, une tristesse que vous traînez sans trop savoir d’où elle vient, alors l’angoisse prend de plus en plus de place dans votre vie et ça finit en dépression et anxiété généralisée. Peut-être en êtes-vous au premier stade, sans y prêter attention, parce que ça ne vous fait pas encore souffrir assez. Ça va augmenter, croyez-moi !

Personnellement, je n’ai rien vu venir, enfin, je ne pensais pas me retrouver à genoux sur le sol, pliée en deux et incapable de respirer. J’étais une ‘dure à cuir’ qui se relevait à chaque coup de massue, jusqu’au jour où je suis restée clouée au sol, la brouette pleine, incapable de la soulever, de me soulever, pour continuer à avancer. Les mots ‘dépression’, ‘anxiété’, ‘psys’ ne faisaient pas partie de ma vie: tel un boxeur, je prenais des coups, je pouvais m’écrouler, mais je me relevais toujours avant que l’arbitre n’ait fini de compter, puis un jour, ce fut le KO (chaos ?!) complet!

Le livre de Laurent Lacherez, L’anxiété, comment s’en sortir (Le Dauphin Blanc) est un outil intelligent qui vous permettra de démonter le mécanisme d’un rouleau compresseur qui vous écrase de plus en plus, chaque jour. Pas obligé de vous laisser aplatir! Comprendre ce qui vous arrive et pourquoi, puis décoder le message que l’anxiété essaie de vous faire passer, c’est déjà commencer à régler ce que vous considérez comme un handicap. ‘Je suis un anxieux’ est une phrase que j’entends souvent. Vous devriez dire ‘Je manque de confiance en moi, ce qui génère toutes sortes de peurs’. Et la confiance et l’estime, ça se muscle!

Vous le savez maintenant, l’anxiété est générée par la dépendance affective: ce manque de confiance et d’estime qui crée un grand vide à l’intérieur: vous avez peur de tout ou presque. Et elle est à son paroxysme, quand survient une rupture: le rejet et l’abandon vous broient à ce point que vous n’êtes plus capable de fonctionner. Voulez-vous rester ‘anxieux’ toute votre vie? En lisant cet ouvrage destiné à tous ceux qui souhaitent se libérer de ce qui les empêche d’avancer, vous retrouverez le goût de la liberté. Et c’est bien plus simple que vous ne le pensez !

J’ai particulièrement aimé le chapitre intitulé L’anxiété et les médicaments écrit en collaboration avec le docteur Édouard Beltrami, médecin psychiatre et professeur honoraire à l’Université du Québec à Montréal.

Souvent mes clients me posent des questions sur la médication: doivent-ils en prendre? Doivent-ils l’arrêter? N’ayant reçu aucune formation à ce sujet, mais familière avec les noms des médicaments, car je demande systématiquement à mes clients s’ils sont sous médication, je ne suis pas habilitée à répondre à cette question. Je ne peux que donner de l’information et celle-ci est très bien détaillée dans le chapitre dont je vous parle. Vous découvrirez les différents médicaments proposés, leurs effets, les risques et le sevrage et vous serez en mesure de prendre conscience, si vous êtes déjà médicamenté, de tout ce que cela implique. Et si vous vous posez la question (dois-je en prendre ou non?), ce chapitre éclairera plus votre lanterne. Vous restez néanmoins responsable de votre vie et de vos décisions et si la médication peut être une béquille, comptez-vous apprendre ou réapprendre à marcher ou préférez-vous la garder toute votre vie?

Laurent Lacherez, l’auteur du livre L’anxiété, comment s’en sortir (Le Dauphin Blanc) propose des coachings intensifs pour régler l’anxiété. Certains de nos clients (Laurent et moi travaillons ensemble) ont reçu l’étiquette d’anxiété généralisée accompagnée d’une condamnation à vie ‘vous resterez anxieux toute votre vie’. Alors, expliquez-nous pourquoi nos clients en sortent? Les exercices proposés dans le livre seront autant de pas en avant pour réapprendre à marcher, car le fait d’avoir une béquille ne satisfait pas ceux qui veulent courir vers le bonheur: il faut faire un choix entre ne pas souffrir et être heureux. Moi, j’ai choisi le bonheur au quotidien. Et vous?!

Pascale Piquet
Février 2012
pascalepiquet.com