Témoignages

 

Carie

Wow!! Ça Fonctionne!
Je dois avouer que je ne le croyais pas au début ! J’ai pris rendez vous quand même car au point ou j’étais rendue je perdais rien d’essayer. J’avais tellement peur de prendre des médicaments (antidépresseurs) que je voulais essayer d’autres moyens avant de me rendre là.

J’avais peur de sortir de chez moi, je ne riais plus, ne mangeais plus et vers la fin ne dormais plus. Je pleurais souvent car je ne savais pas ce que j’avais, les médecins me disais tous que j’étais en parfaite santé et de me reposer. Je ne voulais plus voir personne sauf ma mère car, elle était la seule avec qui je me sentais bien (l’amour d’une mère rien ne peut remplacer ça). La présence de mon chum me rendait encore plus mal car je savais qu’il n’aimait pas me voir comme ça et qu’il aurait aimer faire quelque chose!

J’allais souvent sur Internet pour trouver des moyens de vaincre le stress qui m’envahissait, quand j’ai vue un lien qui disait vaincre l’anxiété sans médicament WOW!! Sans médicament j’ai cliqué dessus et j’ai pris rendez vous.

À mon premier rendez vous, j’ai vu un gros changement déjà, j’ai retrouvé l’appétit et j’ai dormis comme un bébé! Même mon chum et toute ma famille on vu le bien que ça m’a fait.

Je peux vous dire que si un jour je ressens le besoin de le refaire, SANS HÉSITER!

Merci pour tout Laurent.»

Carie
Montréal.

 

Sébastien

Juste un petit mot pour te remercier pour ton écoute et pour avoir changé ma vie.

Je suis maintenant heureux, d’abord avec moi-même et avec mon entourage. Je n’ai plus d’anxiété (GAD), tu m’as redonné confiance en moi, tu m’as débarrassé des mes mauvaises habitudes et dépendances.

Je suis maintenant bien équipé à faire face à d’autres évènements ou situations difficiles sans avoir peur de tomber au combat. Je suis toujours positif, émotif et réfléchis.

Cela a des répercussions positives sur ma vie personnelle et professionnelle.

Avoir su, j’aurais investis v’la bien des années.

Encore une fois, sincèrement, merci.

Salutations,

Sébastien
Drummondville.

 

Thomas: « Le grand ménage »

Je me rappelle il y a 3 ans, lorsque j’avais atteint un niveau de déprime que je n’avais jamais vécu auparavant, accompagné de stress accumulé pendant plusieurs années. J’ai très vite constaté que ça devait changer et ce pour de bon. Alors, j’ai rencontré Laurent.

Quelques rencontres ont été nécessaires pour faire partir l’engrenage du changement vers le bonheur. On a beaucoup travaillé sur mes buts et mes intentions, sur l’image que j’avais de moi, de mes qualités et défauts, sur ce que je devais travailler… Il me donnait chaque fois quelques petits exercices très simples, mais assez convaincants, que j’expérimentais en dehors des rencontres.

Ce que j’aimais, c’est que Laurent me servait de guide, il ne m’imposait rien, ni ne me faisait croire quoi que ce soit. Seulement moi avais le choix de mes pensées et actions. Ainsi, je faisais les pas vers le bonheur par moi-même à l’aide de ma volonté. Évidemment, il m’a donné les clés nécessaires afin de pouvoir continuer le chemin seul. Ce qui m’a le plus marqué dans nos rencontres, c’est l’exercice qui a fait complètement disparaître la boule de stress que j’avais dans le ventre. Il m’a fait expérimenter pour la première fois la plénitude, le calme totale. J’ai réappris à respirer! Chaque respiration m’apportait le bien-être.

C’est à ce moment que j’ai compris que ce qui se passe dans notre esprit s’accumule dans notre corps. J’étais libéré du stress qui hantait mon passé. Enfin je pouvais vivre sans m’en rendre malade. Depuis nos rencontres, j’ai complètement changé. J’ai changé en direction de ma vrai identité. La peur ne me limitait plus. Jusqu’à maintenant, j’ai déjà réalisé certains de mes rêves, je me suis lancé vers l’inconnu, j’ai fait beaucoup de rencontres et j’ai changé d’entourage pour un meilleur.

J’ai expérimenté des choses que je n’aurais jamais pensé avant, découvert amplement de nouvelles choses que j’aime et j’ai découvert plein de talents cachés en moi… J’ai la forte impression qu’avant les 3 dernières années, j’étais complètement une autre personne en superficie.

C’est sûr que j’ai encore du travail à faire sur moi-même et que des fois il y a des moments plus difficiles, mais maintenant, j’ai une très forte base qui me supporte, alors je ne suis pas inquiet. Je n’ai seulement que 23 ans, alors pour moi, ma vie ne fais que commencer 😉

Je remercie encore une fois Laurent pour m’avoir ouvert les portes du bonheur et de la liberté.

Thomas
Victoriaville.

 

Laurent

Je tenais à vous écrire ces quelques lignes pour vous dire à quel point nos rencontres m’ont été salutaires.

En proie à une agitation grandissante au cours de l’été dernier, j’ai eu le sentiment d’avoir soudain atteint une impasse. Les murs se sont resserrés autour de moi, entravant mon moral et ma propension à aller de l’avant. Avant de baisser complètement les bras et fuir, j’ai décidé de vous contacter. Au préalable, j’avais pris soin de lire quelques-unes de vos chroniques et me familiariser avec votre approche PNL. C’était suffisant pour me convaincre d’essayer.

Votre calme, votre écoute m’ont tout de suite mis en confiance et vos messages ont commencé à résonner en moi. Au fil des séances, les différentes mises en situation m’ont aidé à reprendre petit à petit le contrôle sur moi-même et à m’affirmer davantage auprès de mon entourage. J’ai réussi à prendre le recul nécessaire au travail et dans mon couple pour me préserver, avant tout.

Vous êtes parvenu à me reconnecter avec cette force puissante et bienfaisante qui est, à la fois, source de confiance en nous et ressource vitale pour poursuivre avec véhémence ce qui nous anime, nous rend heureux.

Je vous remercie sincèrement de ces beaux échanges. Je n’hésiterais pas un instant à reprendre contact avec vous si les vicissitudes de la vie se reprenaient à m’entraîner dans leur sillon.

Laurent
Montréal.

 

Marc-André

Avant, j’étais nerveux. Arrivé chez vous, vous m’avez mis en confiance par votre accueil et votre sourire.

Vous m’avez guidé durant les séances avec une telle générosité, une simplicité et un respect à faire tomber ces fameux masques, par la connaissance de soi et le déplacement. Être soi-même, prendre ma place tout en respectant l’espace de l’autre et le mien.

J’ai cheminé merveilleusement bien avec ces rencontres; le temps passant trop vite.

A la fin, j’étais prêt à continuer la vie sur une meilleure base. Naturellement qu’il y aura des rechutes. Par contre, j’ai en ma possession des ressources pour parfaire mon intérieur.

Merci avec respect et sincérité,
Marc-André
Montréal.

 

Jean-Michel

Les gens sont souvent prisonniers de leurs peurs. J’étais moi-même prisonnier de certaines. On cherche constamment à trouver l’origine de nos peurs et on ne focusse que sur l’état dans lequel on se retrouve. Difficile de trouver un brin d’optimisme dans ce temps-là. Voilà ce qui est génial de la PNL, que j’ai fait avec Monsieur Laurent Lacherez en bénéficiant de son programme de résolution de l’anxiété.

J’ai réussi à focuser, à centrer mes pensées sur ce vers quoi je voulais tendre, atteindre. Tous les changements et les interventions que nous avons travaillés sur ma façon de penser étaient orientés vers cet état de bien-être que je voulais retrouver. En agissant concrètement sur ma façon de penser, je peux beaucoup mieux gérer un stress et affronter mes peurs. Les changements n’ont pas tardé à se manifester.

Aujourd’hui, je ne me suis pas débarrassé de toutes mes peurs. Par contre, lorsqu’elles essaient de prendre plus de place, je sais comment les gérer et comment ne pas leur laisser prendre le dessus. Après tout, c’est ce qui importe le plus. C’est une approche réaliste. Les cartes sont bien mises sur la table et ce, dès la première rencontre. Il s’agit simplement de vouloir s’ouvrir vers de nouveaux horizons.

La PNL pourra sembler moins traditionnelle pour certains et c’est vrai. Cependant, vous y trouverez certainement une réponse!

Jean-Michel
Montréal.

 

Benoît

Ça me fait grand plaisir de vous faire part de mon expérience des services professionnels de Laurent Lacherez. C’est dans des circonstances de crises de panique sévères que j’ai eu recourt aux services professionnels de ce dernier.

Avec son approche en PNL, j’ai réussi à circonscrire rapidement ma problématique et ses origines.

Nous avons, en seulement quelques séances, modifié ma perception de ma problématique et j’ai pu retrouver le réalisme de cette perception.

Aujourd’hui, j’ai une vie équilibrée tout en appliquant les principes que Laurent m’a enseigné.

Benoît
Montréal.

 

Valérie

Ce qui est formidable avec la PNL, c’est que nous devenons notre propre agent de changement.

En janvier 2004 j’ai pris une décision qui a sans aucun doute changé ma façon de voir ma vie, mais surtout de la vivre. Je connaissais déjà la PNL, par contre, je n’avais jamais eu à l’expérimenter à titre personnel. En fait, j’ai appris qu’il était bel et bien possible d’être rayonnante, et ce, pendant de longues périodes de temps puisque ma grande difficulté se situait au niveau de mes nombreuses périodes dépressives…Je n’arrivais tout simplement pas à être heureuse pendant de longs laps de temps.

J’ai donc appris à découvrir les ressources qui étaient simplement cachées à l’intérieur de moi et les outils nécessaires à mon processus de changement; outils que j’utilise d’ailleurs encore aujourd’hui surtout lorsque je sens mon état émotionnel changer.

Pendant plusieurs semaines, j’ai travaillé en PNL avec Laurent Lacherez qui a su me soutenir, me guider et m’accompagner tout au long de cette démarche, en me faisant réaliser le potentiel qui dormait en moi et en permettant à ce dernier de se réveiller graduellement.

Ce qui est formidable avec la PNL, c’est que nous devenons notre propre agent de changement et je crois sincèrement que c’est la formule gagnante pour arriver à atteindre ses objectifs… De mon côté, j’y suis parvenue!!

Merci!!!
Valérie
Rive Sud.

 

Caroline

Ce qui m’a motivée à lire ton bouquin (L’anxiété – comment s’en sortir) c’est surtout car j’ai une amie proche qui souffre d’angoisses depuis des années. Je suis bien loin de connaitre ce qu’est la pnl et tout ce qui l’entoure, donc c’est le commentaire d’une personne qui ignore totalement ce que vous, les thérapeutes, savez si bien faire. 😉

J’ai beaucoup aimé ton bouquin. Il m’a appris à mieux comprendre le mal être qui ronge parfois mon amie. Et je comprends mieux également pourquoi elle n’arrive pas à se sortir de tout ça. Cela fait des années qu’elle vit des hauts et des bas sans arriver à ce que cela s’arrête définitivement. Pourtant, ce n’est pas faute de ne pas avoir cherchée une aide extérieure… car elle est suivie par un psy. Mais en lisant ton livre, j’ai le sentiment qu elle n’a pas trouvé le bon thérapeute.

J’ai dévoré ton oeuvre… J’y ai appris et compris ce que des mots comme angoisses et peurs veulent dire. C’était très instructif car au fond de nous, nous avons tous certaines peurs. Du coup, ce n’est pas seulement pour aider mon amie que cela m a été utile mais également pour mieux comprendre aussi mes peurs.

Le vocabulaire que tu utilises est facile et permet à tous de comprendre de quoi tu parles…hum…enfin…presque…car j’ avoue qu’il y avait un ou deux mots typiques de la pnl qui, sans les explications d’une amie, je n’aurais pas compris.

Les exercices que tu proposes sont également sympas à faire et permettent de se poser les bonnes questions. Mais c’est plus judicieux de les faire avec quelqu’un car tout seul, la tête dans le livre, c’est pas facile ! Mon coéquipier a donc essayé de déjouer bien des questions!! ; )

Je tiens à te remercier d’avoir publier un livre qui parle de chose compliquée avec des mots simples et sache que je l’ai vivement recommandé à mon amie…on verra si elle le lira.

Merci et si tu as d’autres livres à publier, je me ferais un plaisir de les lire.

Laurent, ce fut un plaisir…merci!
Caroline
Genève, Suisse

 

Michèle

J’avais envie d’un bout de thérapie, il y a de ça quelques mois déjà. J’avais une vie tumultueuse depuis un bon bout de temps avec mon copain. Je me posais des tas de questions. Suis-je trop fermée? Suis-je trop dure. Est-ce que j’en demande trop à un homme? Qu’est-ce qui cloche en moi? Et moi, dans tous ça, qui étais-je? Où étais-je?

J’ai choisis à la fin juillet 2008, à la fin d’un contrat qui m’avait totalement pris de tout bord et de tout coté, et cette année. Je décidai, de me choisir.

Sans savoir réellement ce qui m’attendais au bout de cette décision, j’ai décidé de faire un pas en avant et j’ai fais une recherche et je me suis acheté un livre sur l’approche PNL. Comme ça spontanément, car j’en avais entendue parler. Quel type de thérapie me conviendrait?

J’en avais fait quelques-unes auparavant, qui m’avaient, d’une certaine manière, aidé au moment où j’en avais besoin, cependant c’était des thérapies coûteuses et longues, trop longues pour moi. Puis j’ai fait un choix, dans l’approche de la PNL, Programmation neuro linguistique. Une approche qui me semblait plus rapide que ce que j’avais vécu, car je vivais tellement de choses où javais intérêt à agir vite sur ma vie. Tout simplement j’ai pris le téléphone et j’ai appelé.

J’avais besoin d’être recentrée dans ma confiance en moi et dans mes choix, voir ce qui me convenait et à quoi j’aspirais. Ce n’est pas toujours évident de reconnaître ses choix, et pourtant ça l’est tellement d’une certaine manière! Nous choisissons souvent de nous fermer les yeux sur ce que nous vivons intérieurement car nous avons des souhaits et des buts que nous voulons atteindre, mais les respectons-nous? Nous respectons-nous?

J’étais dans une quête de réponses à mes questions et mes réflexions qui se bousculaient en moi. Plus j’avançais, dans ma relation, plus je me perdais et je n’aime pas me perdre. De plus, le travail que j’avais fait durant l’été m’avait littéralement épuisée.

En septembre j’entrepris ma démarche. Évidemment, j’arrive à ma première rencontre avec beaucoup de lourdeur dans mon cœur. J’aimais beaucoup mon copain et je voulais avoir un engagement plus stable entre nous, une relation plus claire. De plus, il y avait mon travail où je n’étais pas satisfaite des ententes de mon nouveau contrat que je venais de commencer. Mon copain, de son côté, trouvait notre relation parfaite dans ce que nous vivions. Il n’en voulait pas davantage. Et au travail, mon contrat n’était pas encore signé.

A ma première rencontre de thérapie, j’ai été en confiance tout de suite. Je me suis donc ouvert sur mes antécédents et mon présent bien actuel. J’ai été très étonnée de cette première rencontre car, nous avions déjà mis en application des exercices, qui me permettaient de regarder en moi et de comprendre mes mécanismes de pensées, de comportement que j’acceptais et que je répétais continuellement.

Déjà, suite à ma première rencontre, j’ai vu mes patterns. Je comprenais que je fonctionnais à l’envers de mes souhaits et de mes désirs. Je réalisais que je banalisais et minimisais mon vouloir. Mon vouloir, étant d’avoir une relation de couple créée dans l’échange et la responsabilisation de ce que l’ont choisit. C’était idem dans le travail. Je voulais que l’on respecte ce que j’avais comme mandat, soit, comme travailleur autonome. Je réalisais que je me soumettais à accepter des situations, des événements qui ne correspondait pas à ce que je souhaitais.

Puis, il y a eu d’autres rencontres, qui m’ont fait avancer à grand pas. Je reprenais un contrôle de moi, dans mes pensées, dans mes choix et plus loin que ça, dans ma spiritualité, mes valeurs.

Je me suis mise en mode d’observation avec ce qui m’entourait avec plus d’attention. Ce qui m’a amené à laisser mon copain, car je ne voyais pas en lui ce que je recherchais. Cependant cette relation durait depuis 3 ans. Il me fallait accepter de vivre cette rupture dans tout ce qu’elle avait engrangé en moi.

Puis la thérapie continue et à chaque fin de nos rencontres, je me sens de plus en plus près de moi. J’affirme plus clairement ce que je veux et je trouve de plus en plus les outils qui m’aideront à faire les bons choix. Mon thérapeute m’avait avisé que mon copain ferait surface de nouveau. Il avait raison! Mon copain est venu s’excuser et nous avons de nouveau volé en noce!

Cette fois-ci, dû à ma nouvelle compréhension de ce que je travaillais avec mon thérapeute, j’étais différente. Attentive, observatrice aux dynamique qui m’entourait, qui me semblait faussé par toutes sortes de comportements, de réflexions. J’ai constaté que je nageais à contre courant au nom de l’amour.

C’était la même situation dans mon travail. J’étais attentive, observatrice et différente dans mes réflexions et mes comportements. J’appliquais ce que j’apprenais en thérapie : changer de fréquence en moi. Ne pas demeurer passive, négative.

Je regardais les situations sous un angle différent et je les amenais vers ce que je voulais. Je comprenais tout doucement qu’il m’arrivait trop souvent de sous-estimer mon esprit et mes capacités. Je me suis mise à l’évaluation de mes propres désirs et à l’analyse de mes comportements pour trouver d’autres façons de créer des outils qui me permettrait d’avancer.

Puis les rencontres de PNL agissent de plus en plus en moi. Je constate que tout se décide dans l’esprit avant qu’il n’apparaisse. J’entreprends de visualiser, méditer sur ce que je désir. Je travail en moi, afin de projeter mes souhaits, mes désirs et mes projets dans le temps et trouver les émotions qui correspondent à mes souhaits. Arriver à sentir en moi les directions que je donne à ma vie avant de les vivre concrètement.

Tout en faisant ce travail, il me vient des idées de projets vers une nouvelle orientation dans mon travail. J’ai le goût de créer des cours pour aider les femmes. Des cours de mouvement entremêlés de visualisation. Je commence donc mes recherches et mes démarches. Je trip de plus en plus et je m’inscris à un stage de visualisation qui sera en janvier 2009.

Puis viens un moment où avec mon copain, je n’arrive plus à sentir en moi la valeur de cette relation qui d’ailleurs depuis longtemps est déchirante. Je souffrais beaucoup et nous nous faisions souffrir. Personne ne mérite ça dans la vie, cependant la souffrance a parfois sa beauté cachée dans ce que nous avons à apprendre et à grandir dans notre propre vie. J’ai donc laissé mon copain. Cette fois-ci, sans colère, sans monologue qui dure des heures et qui n’avance nullement la relation. Je suis tout simplement parti déçue.

C’est dans ma voiture que la lumière est apparue. Je me suis senti dégagée et j’ai appliqué tout simplement la visualisation. Me voyant heureuse, dynamique, enjouée, ouverte et réceptive et me voyant dans ma nouvelle vie. Ça m’a calmé et ça m’a fait sourire. J’avais une paix en moi.

Puis une semaine, dû à la température (tempête de neige) je ne peux pas me rendre à mon rendez-vous chez le thérapeute. Cette fois-ci a été aussi très révélatrice. Je me suis fait un traitement de visualisation. J’arrivais à vivre en moi dans le calme ce que je souhaitais.

Ce que j’aime de cette approche, c’est qu’elle nous permet d’apprendre à nous guider dans ce que nous choisissons de penser.

Puis une autre rencontre et j’annonçais que j’avais de nouveau quitté mon copain et que j’étais prête à faire moi-même, un bout de chemin. Mon thérapeute à fait un retour sur notre travail et ça m’a ravie d’entendre ce qu’il me disait. Je voyais l’impact d’une démarche en évolution et maintenant c’était à moi de continuer le travail. Alors, maintenant, où j’en suis?

J’écris beaucoup sur ce que je veux et comment je peux l’obtenir. Je travaille mes pensées en faisant ma visualisation et je médite quotidiennement.

Je suis reconnaissante dans ce que je vie et je remercie quotidiennement la vie de m’aider.

Je m’ouvre sur ce que je sens et ce, avec moins de jugement, de sévérité et d’exigence face à moi-même. J’apprends à dédramatiser les situations afin de les comprendre et de changer de fréquence en moi.

Par rapport à mon ex copain. Je me sens bien. Certes, il y a des moments où je pense à lui et quand je sens la tristesse s’installer, je change de fréquence en moi. Me disant que ça été une belle expérience et que cette expérience m’a amené à consulter et à trouver des repaires, des forces en moi que je ne soupçonnais même pas d’avoir et des outils qui m’aident à développer mes qualités et mes capacités.

Alors actuellement, je vole de mes propres ailes et je suis en paix avec mes choix. Je fais ma visualisation par l’écriture, je repeins ma maison, je travaille sur mon projet pour aider les femmes, je m’entraîne, je mets de la vie et des couleurs dans ma vie.

Ce qu’il y a de magnifique, c’est qu’à n’importe quel moment je peux retourner consulter pour différents aspects de ma vie. C’est, je trouve, rassurant de savoir que cette technique ne nous mobilise pas dans un encrage de bouée de sauvetage et de dépendance à vie.

Cette approche demeure pour moi une possibilité de pouvoir grandir à chaque moment où j’en sens le besoin pour me recentrer et de travailler de nouveaux aspects de ce qu’elle peut m’offrir.

Je suis très reconnaissante pour ce bout de chemin que j’ai fais en compagnie d’un être qui m’a permis de voir plus clair en moi.

Merci la vie!

Sachant que n’importe quand, quand j’en sentirai le besoin, je peux y retourner pour aller chercher un ressourcement et pousser davantage ma démarche.

Encore une fois…Merci la vie!

Michèle
Montréal.